Il y a presque deux ans, j'avais monté les restes d'une femelle de merle noir (Turdus merula) qui était décédée suite à la collision avec une surface vitrée. Le post sur le processus est ici. La même semaine j'avais trouvé un second cadavre de femelle de merle, dont je n'avais pas pris le temps de m'occuper jusqu'ici. Il est maintenant monté et enfermé dans un bocal. J'ai choisi cette façon de procéder puisque la structure est en fait très incomplète. Il lui manque l'aile gauche, l’extrémité de l'aile droite, quelques côtes, le membre inférieur gauche et la partie gauche du crâne. Cette femelle a été prédatée, probablement par un chat, et l'animal qui s'en est repu est parti avec les os manquants. L'humérus droit a d'ailleurs été broyé en deux.
Au final le montage est très incomplet et je n'y ai pas mis le même soin que sur l'autre, mais je tenais tout de même à le faire.

Il y a peu, j'ai récupéré une troisième femelle (ou juvénile ? Son plumage est plus clair que celui de mes spécimens précédents) de cette espèce, décédée probablement suite à une collision, dont les photos suivent. J'essayerai de l'articuler cet été, au milieu de pas mal d'autres choses que je dois monter et nettoyer.

Pour rappel, cette espèce est communément répartie sur l'ensemble de l'Europe de l'Ouest et sur le pourtour méditerranéen (ainsi que sur d'autres continents), qu'on retrouve souvent dans nos jardins.