Après la mort récente de mon Polaroid P, j'ai emprunté le Polaroid 636 autofocus de la copine Lised pour finir mon dernier pack d'Impossible 600 édition Hibiscus.

Cet appareil a été produit en 1995 au Royaume-Uni et fait parti de la longue série de Polaroid dans la gamme 600 créés durant cette décennie, avec de nombreux designs, destinés à attirer de jeunes consommateurs. Il fonctionne donc avec des films Polaroid 600 mais également les Impossible 600 ou PX. Au niveau des caractéristiques il est à peine différent du Polaroid P avec une lentille en plastique de 116mm, une ouverture fixe à f/12, une sensibilité de 640 ISO, un flash intégré automatique et une vitesse d'obturation allant de 1/200s à 1/4s.



Par contre la différence est au niveau de la mise au point, automatique chez le 636, avec une distance entre 0.6m et l'infini. La vitesse d'obturation varie également de façon manuelle avec le bouton de réglage plus sombre/plus clair. Au niveau du design celui-ci est également plus pratique : plus compact, plus léger et sa cordelette est bien utile.



Peut-être ai je loupé une étape ou une information importante mais les tests ont plus tenu du massacre qu'autre chose. L'autofocus ne semble pas fonctionner puisque aucun de mes portraits n'est net (et pourtant la distance au sujet variait entre 1 et 2 mètre, donc à bonne distance pour la mise au point). La seule bonne photo que j'ai eu est un paysage, donc j'en déduis que la mise au point est peut-être bloquée sur l'infini ?

Je suis hyper déçue, sachant que même avec le P où je dois mesurer la distance au sujet avec un mètre couturier ou le faire au pif, j'obtiens vraiment de meilleurs résultats (à voir ici). N'hésitez pas, si vous avez une idée du problème ou si vous avez déjà utilisé cet appareil, à m'en faire part.


(Merci Nicolas d'avoir fait le cobaye)

Au sujet des films en eux-mêmes, l'édition Hibiscus des films instantanés Impossible 600 donc, j'aime toujours leurs éditions avec les bordures colorées. Par contre j'ai l'impression que la chimie n'est pas la même que pour les autres éditions 600 car les couleurs sont ici systématiquement oranges/vertes et délavées. Ça fait très vintage. Vous pouvez trouver un comparatif des différents films que j'ai pu tester dans la review photo instantanée.



J'expérimente aussi :



D'ailleurs, en parlant d'éditions spéciales de chez Impossible, de nouvelles me font de l’œil. Je pense notamment aux 600 Cyan & Magenta Monochrome et au BW 600 Round Frame. Quelques exemples très chouettes glanés sur Flickr :


J Caldwell


Marcin Michalak


Miquel Angel / Brandon C. Long

Alors, envie de tester ?
Et puis on est en plein dans la Polaroid Week d'automne 2014. C'est un gros projet lancé sur Flickr en 2006. Deux fois par an, pendant cinq jours le groupe est ouvert à tous pour partager ses clichés instantanés et célébrer ce support créatif.