J'ai très peu posté sur l'ostéologie et la biologie ces deux dernières années, en partie parce qu'il s'agissait souvent de gros posts qui demandaient beaucoup de temps, et j'ai bien envie cette année de m'y remettre petit à petit un peu plus. J'ai pas mal de choses à montrer, et j'aimerais bien pouvoir le faire à un rythme d'un ou deux posts par mois.


Aujourd'hui je commence doucement avec cette taxidermie du XIXe siècle de martin-pêcheur d'Europe (Alcedo atthis). Il s'agit d'un petit oiseau de l'ordre des Coraciiformes (dont l’étymologie veut dire "comme les corbeaux" , alors que ces derniers font partie de l'ordre des Passeriformes), de la famille des Alcedinidae (oiseaux de plutôt petite taille, au plumage vif et au bec long et fin) et de la sous-famille des Alcedininae (uniquement les martins-pêcheurs). Ce dernier terme provient d'un oiseau légendaire de la mythologie grecque, nommé Alcyon.


Cet oiseau fait environ 16 cm du bec à la queue, pour 40g. Son plumage est turquoise sur le dessus, blanc sous la gorge et roux sur le ventre et les flanc. Il existe sept sous-espèces, dont l'intensité des couleurs du plumage varie. Ce spécimen a le plumage assez terne car il s'agit d'un immature (mais pas loin de la maturité quand même). En effet les juvéniles ont un plumage plus terne que les adultes et les pattes noires (ce qu'à cet individu), tandis que les matures ont les pattes oranges/rouges.


On peut facilement différencier un mâle d'une femelle à la couleur du bec : foncé chez le mâle et il est orange-rouge sur sa partie inférieure chez la femelle. Celui-ci est donc un mâle.


Farouche, c'est une espèce qu'on a du mal à croiser. Elle vit aux abords de plans d'eau peu profonds car elle se nourrit principalement de poissons, mais aussi parfois d'autres types de proies (insectes, crustacés ...). Pour repérer ses proies, elle a besoin d'une eau suffisamment claire, ce qui en fait un bon indicateur de pollution. En effet, lorsque l'eau devient trop polluée, le martin-pêcheur déserte son habitat.


Dans la famille des Alcedinidae, voici également un crâne de martin-chasseur de Java (Halcyon cyanoventris), oiseau d'Asie un peu plus imposant (environ 10 cm de plus). Il fait par contre partie de la sous-famille des Halcyoninae (uniquement les martins-chasseurs). Entre ces deux sous-familles on a donc une différence de régime alimentaire (plutôt poissons pour l'une et proies terrestres pour l'autre) et donc de particularités morphologiques adaptées à cela ; notamment le bec. Il est proportionnellement plus fin et plus long chez le martin-pêcheur, donc plus aérodynamique : cela lui permet de plonger dans l'eau pour chasser ses proies sans perdre trop de vitesse (particularité dont n'a pas besoin de le martin-chasseur). D'ailleurs la forme du bec du martin-pêcheur a servi de modèle pour la construction d'un TGV nippon.