Aujourd'hui quelques mots sur ma dernière trouvaille aux puces : l'Ultra Fex. Bon, c'est un appareil français en bakélite des années 50, de facture grossière et très courant dans les brocantes, donc il est très facile de se le procurer, mais j'attendais de le trouver à tout petit prix. Je le trouve beau, il a un petit côté Gatsby le magnifique, et j'ai vu des photographes obtenir des images assez chouettes avec (comme chez Labeauratoire). Je l'ai même eu avec sa sacoche et une pellicule en partie exposée.



Le Ultra Fex était produit de 1947 à 1962 par la marque FEX (France Export, qui s'appela par la suite INDO), pour fournir aux photographes amateurs un appareil simple et peu onéreux. Il existe un certain nombre de versions avec des différences notables, et je pense que la mienne est le Himalaya, version 14 (de 1952 ?). Certains sites permettent de d'identifier ces versions, comme http://kaftafex.free.fr/. Cet appareil fonctionne avec des pellicules 620 (format 6x9), mais je vais voir s'il n'est pas possible de raboter une pellicule 120 pour la faire rentrer dans le boitier, comme j'avais fait avec le Photax III.



Au niveau des caractéristiques, il est pourvu d'un objectif 85mm Fexar Optic Spec, derrière lequel se trouve une petite pièce en aluminium bleutée, probablement pour faire croire que le verre a été traité. Il y a deux ouvertures (f/11 et f/16), trois vitesses (1/100s, 1/25s et pose longue) et la mise au point fixe est entre 2-3 mètres et l'infini. Il est également très facile de faire des expositions multiples avec.



Au final c'est un appareil contemporain et très similaire au Photax III, avec lequel j'ai du mal (l'obturateur bloque, etc), mais j'ai une bonne prise en main avec ce Fex, j'ai très envie de le tester rapidement avec du 120 (encore plus maintenant que je l'ai bien décapé).