L’arbre aux souhaits


Eden j’aimerais que tu joues pour toujours au cheval avec moi.

Canon AE-1 Program + film Kodak Max Versatility 400 périmé

+

Multishot 104

Aujourd’hui je vais vous faire une petite review de cet appareil instantané, le Multishot 104. Tout d’abord, un gros merci à Laurent qui me l’a envoyé.

Il y a quelques mois, je vous parlais du Polaroid Miniportrait. Et bien l’appareil est un peu différent mais c’est le même principe : il s’utilise avec des films Fujifilm de type Filmpack (FP-100C, FP-100C Silk ou FP-3000B) et permettait de faire quatre photos d’identité à la fois.

Il a été produit par la marque Shackman (et non Polaroid) en 1977 aux Pays-Bas, mais possède tout de même un dos de la marque Polaroid, pour y placer le papier photo. Apparemment il s’agit d’une marque anglaise (D. Shackman & Sons, et aujourd’hui Shackman Instruments Ltd.) qui produisait entre autre des appareils photos pour des utilisations particulières.

Au niveau technique, il possède quatre lentilles en verre et il est possible de déclencher autant de fois que l’on veut sur la même photo : en jouant avec des caches-objectifs (qu’il faut fabriquer) on peut donc obtenir entre une et quatre photos différentes, avec des superpositions ou non. Initialement il présente une sorte de roulette sur le devant pour cacher trois objectifs sur quatre, mais elle est absente sur le mien. Il ne possède pas non plus de bouton pour déclencher, seulement une prise pour déclencheur souple et il faut se tenir à 1m20 de l’appareil pour être dans la zone de netteté. On peut choisir l’ouverture entre f/11, f/16, f/22, f/32 et f/64 et l’appareil est pourvu d’une griffe pour flash et d’un orifice pour trépied. Dans la forme il ressemble beaucoup aux Polaroid des années 70 dans les gammes filmpack 80 et 100, comme le Polaroid Colorpack 88 par exemple).

Comme le Polaroid Miniportrait, je pense que le Multishot 104 permet une grande créativité, mais aussi qu’il faut soit être en extérieur avec du soleil, soit avoir un flash pour obtenir des clichés correctement exposés. L’inconvénient est qu’il n’est pas possible de régler la vitesse comme sur le Polaroid (et que je ne connais pas celle qui est fixe), mais l’avantage est qu’il est beaucoup moins lourd. J’ai hâte de le tester.