Nouveaux livres !

Cela fait maintenant plusieurs années que je n’ai pas auto-édité de livres. J’ai par contre décidé d’en faire éditer deux chez Polysème Magazine, qui viennent juste de sortir, ce mois de décembre.

Pour rappel, Polysème Magazine est un magazine indépendant féministe que j’ai co-créé, qui a à cœur de visibiliser le travail d’artistes femmes, hommes trans et personnes non-binaires, qui publie également des petits ouvrages d’artistes en micro-édition. Pour connaitre un petit plus notre parcours et le magazine, l’interview à laquelle nous avions répondu sur Lomography est très complète.

Vous pouvez donc retrouver mon travail dans Mini Polysème #8 : Sápmi et Mini Polysème #9 : Entre Poméranie & Majorque. Ce sont des carnets de voyages qui contiennent chacun 64 pages, remplies de photographies argentiques et de mots.

Mini Polysème #8 : Sápmi :

En 2018, je suis parti·e une douzaine de jours dans la partie laponne de la Finlande et en Norvège. Ce carnet de voyage est une ode aux grands espaces, aux paysages non anthropisés, aux espèces sauvages que j’ai croisées. Une ode à ce monde silencieux dont la biodiversité se réduit au fur et à mesure du réchauffement climatique et qui risque de disparaître ou de ne plus être accessible prochainement. Une ode à un rythme de vie plus lent, plus respectueux des écosystèmes dont nous faisons partie. Une ode à l’écoféminisme que je découvre.

Mini Polysème #9 : Entre Poméranie & Majorque

En août 2019 nous avons, à deux, passé trois semaines dans une voiture entre la France, l’Allemagne, la Pologne, l’île de Majorque et la République Tchèque.
Ce carnet de voyage est une ode aux grands espaces, aux forêts, aux zones lagunaires, aux côtes, aux oiseaux marins. Aux villes slaves et aux lieux peu anthropisés. Une ode à un rythme de vie plus lent, décentré du travail monétisé et aux rencontres. Une ode à l’écoféminisme que je découvre et aux liens forts.

Ils sont donc disponibles sur le shop de Polysème, à 10€ l’unité, ou en pack à prix réduit. Ils sont également disponibles en version numérique en prix libre à partir de 4€.

Une carte postale, d’une photographie prise sur une réserve ornithologique en Norvège est également disponible sur le shop de Polysème.

J’en profite pour faire un récapitulatif de mes travaux publiés dans les précédents numéros de Polysème.

Dans le #4 sur le thème Sexualités, vous pourrez retrouver, au milieu des 326 pages du magazine, et parmi le travail de 81 autres contributeurs-ices, 15 pages de mon travail sur l’intime, l’amour, différentes pratiques sexuelles ou les menstruations, avec des images d’anonymes, Rose, Jéjé, Tim, Ophelia Eguren, Paula Garcia Mulet, Christina, Yuna, Pauline, Aurore Dps, Ginger et moi-même.

Il y a également un article sur les films que nous réalisons avec Laure Giappiconie et Elisa Monteil. On y trouve entre autres des images que j’ai prises pour les films ou en outtakes de Laure, Elisa, Rebecca Chaillon, Romy Alizée, Mila Nijinsky, Rose, Jéjé, Raphaël et Doctor Napalm.

J’ai aussi illustré l’entretien d’Ambrose Treavel et un article de Lumos Solem.

Dans le #3 sur le thème Eau(x), vous pourrez retrouver, au milieu des 288 pages du magazine, et parmi le travail de 72 autres contributeurs-ices, 20 pages de mon travail sur la plongée sous-marine (et des portraits de Woden), la Norvège, la Finlande et l’Écosse.

J’ai également illustré l’article de Pauline et sur les fluides qui entourent l’accouchement et la période post-partum.

Dans le #2 sur le thème Ville & Espaces urbains, vous pourrez retrouver, au milieu des 252 pages du magazine, et parmi le travail de 62 autres contributeurs-ices, 10 pages sur la Norvège et les différences entre milieu rural et milieu urbain ; et sur Glasgow et Manchester (avec des portraits de Baptiste).

Il y a aussi 5 pages d’un article réalisé à quatre mains avec Pauline, sur l’urbex.

Dans le #1 sur le thème Peau(x), vous pourrez retrouver, au milieu des 292 pages du magazine, et parmi le travail de 96 autres contributeurs-ices, 6 pages sur la peau identité, avec des photographies de Angrboda, Spooky Valentine, Woden, Britney Fierce, Sabrina Sako, Margot, Marlène et Jolie Caveau.

J’ai également réalisé les photos de l’entretien de la créatrice Sha Noar, avec des portraits de Raphaëla Icguane et Nacre die Nasty.

Et enfin, dans Mini Polysème #3 sur la Photographie Instantanée, vous pourrez retrouver, au milieu des 64 pages du magazine, et parmi le travail de 26 autres contributeurs-ices, 5 photographies instantanée, avec un autoportrait, mais aussi des portraits de Sabrina Sako, Woden et Raphaëla Icguane.

A noter qu’il y a donc d’autres numéros focalisés sur le travail d’autres artistes où je n’ai qu’un rôle dans la production de ces magazines et ouvrages. Vous pourrez par contre retrouver mon travail dans des numéros qui seront publiés au début de l’année 2021, comme Polysème #5 Origines & Identités, et Mini Polysème #11 Existence et visibilités des personnes intersexes, transgenres et aux orientations marginalisées.

Pour celleux qui sont sur Lyon, cette semaine, je tiendrai un stand de Polysème samedi et dimanche, aux Sales Gosses Ink, 11 rue de la Vieille, dans le 1er arrondissement, à l’occasion de leur Creative Market.

___
Pour soutenir mon travail ♥ :

Publications

Une sélection des chouettes publications web et papier (magazines & livres) de mon travail depuis mars dernier (et oui déjà !) :

Lomography : LomoWomen: Polysème Magazine, A Fine Art Magazine for Equality

Lomography : Moodboard de la semaine : Œil de poisson

Lomography : Moodboard de la semaine : Film Swap Month

Lomography : Film Experience Diptychs: Lafilledeer and Yusufgzel on the Art of Portraiture

Lomography : Moodboard de la semaine : 180 Ans du Petzval

Itw Convergences : Pour décortiquer les tabous, pour lutter, pour changer les jeux: « savoir c’est déjà un peu mieux pouvoir ». Entretien avec La Fille Renne.

Premières Impressions sur l’HydroChrome Sutton’s Panoramic Belair : @lafilledeer

Revue Epectase #1

Revue She Gazes #5

Calendrier Photodarium 2021

Calendrier Photodarium Private 2021

___
Pour soutenir mon travail ♥ :

Sundance festival & co

Depuis l’été dernier j’ai eu l’occasion de participer à des expositions et à un certain nombre de festivals avec les courts-métrages que l’on réalise avec Laure Giappiconi et Elisa Monteil. Voici un petit tour d’ensemble de ce à quoi on a pu participer :

Nous avons organisé une soirée en décembre pour la sortie de Polysème #3 Eau(x) à Lyon aux Sales Gosses.

En septembre j’ai exposé un polaroid (un portrait de Laure d’ailleurs) au Polaroid Festival à Barcelone. C’était aussi l’occasion d’y distribuer nos Mini Polysème #3 : Photographie instantanée.

Nos courts-métrages Amour & Les Corps Dansants ont été diffusés durant la 14ème édition du Pornfilmfestival Berlin en Allemagne en octobre. Nous étions sur place pour la semaine et c’était vraiment chouette. Nous y avons tourné deux films qui sont actuellement en préparation.

Les Corps Dansants a été diffusé au Chéries-Chéris Festival en novembre à Paris ;

puis au WTF Queer Making DIY Feminist Porn Workshop d’Emy Fem en novembre à Amsterdam ;

au Only Porn de Lyon en décembre ;

au Extrême Cinéma Festival en février à la Cinémathèque de Toulouse ;

au My Porny Valentine, en février à Bruxelles ;

et au  Schamlos! Festival de pornographie queer féministe Berne en février.

Et le meilleur pour la fin, notre court-métrage Tandis que je respire encore a été sélectionné et projeté dans trois festivals de cinéma internationaux.

A l’incroyable Sundance Film Festival en janvier à Salt Lake City aux USA, dans la catégorie New Frontier Shorts.

A l’International Film Festival Rotterdam en janvier également aux Pays-Bas, dans la catégorie Short Voices. Nous avons pu y aller et présenter notre travail sur les projections, c’était incroyable !

Et il sera en principe projeté au Go short, International Short Film Festival Nijmegen en avril aux Pays-Bas, dans le programme All You Need Is (Queer) Love.

Une interview sur Tandis que je respire encore est a retrouvé sur le site We are moving stories : Sundance Film Festival / IFFR International Film Festival Rotterdam 2020 – While I’m Still Breathing (Tandis Que Je Respire Encore).

Un article à retrouver sur le site de Rianne Pictures : Sundance 2020: Laure Giappiconi.

Un autre est également à retrouver sur le site Filmmaker Magazine : And So We Do It: Laure Giappiconi on the Sundance Erotic Short While I’m Still Breathing.

Et un dernier dont j’ai déjà parlé ici il y a quelques jours sur Lomography : « Tandis que je respire encore » réalisé avec le LomoKino par Laure Giappiconi, Elisa Monteil et La Fille Renne.

Et puis encore une fois, certains de nos films sont visionnables ici, sur notre compte indiebill :).

Publications

Une sélection des chouettes publications web et papier (magazines & livres) de mon travail depuis juillet dernier (et oui déjà !) :

Lomography : La parole aux Lomographes #17 : Vos réponses !

Photodarium 2020

Photodarium Private 2020

Le Tag Parfait : Laure Giappiconi : « J’aime la liberté que donne le fait de n’être qu’une voix »

Lomography : Moodboard de la semaine : L’instantané

Lomography : Moodboard de la semaine : Hiver

Lomography : Lomo Best Of – 2019 : Lomography Berlin Kino B&W

Lomography : « Tandis que je respire encore » réalisé avec le LomoKino par Laure Giappiconi, Elisa Monteil et La Fille Renne

Lomography : Painting a Romantic Atmosphere: Lovers’ Portraits

Lomography : Portraits de femmes par @lafilledeer avec la pellicule Lomography Berlin Kino B&W

Lomography : For the Love of Film with Lafilledeer

Argentik Mag #6 Light

Hystérique #2 L’eau à la bouche

Latent Image: Issue No. 16

Mini Polysème #3 : Photographie instantanée

Peculiars Magazine #2 : Anatomy of a melancholia

Livre Polamagie de Poulette Magique

Polysème Magazine #3 Eau(x)

Polysème Magazine #4 Sexualité(s)

Le Bateau Mag #17

Things as They Aren’t Magazine – Issue #10 – Resistance

She Gazes #4 Corps féminin et censure

Untitled Zine #3

Interview Lomography : LomoWomen : Polysème Magazine

Interview She Gazes : Entretien avec La Fille Renne, photographe et créatrice du magazine Polysème

Catalogue Polaroid Festival 2019

Expositions & festivals

J’ai pris pas mal de retard ici par rapport aux évènements auxquels j’ai pu assister ces derniers mois, donc voici un petit récapitulatif :

J’ai exposé quelques photographies à l’exposition collective « Corps et Genres » organisé par le collectif Self-ish, au Rita Plage à Lyon en novembre et décembre.

Les courts-métrages Vivante et Sirène, réalisés avec Laure Giappiconi et Elisa Monteil ont été diffusés à Lyon en décembre durant le festival Only Porn. (Plus d’infos sur nos courts-métrages.)

Notre court-métrage Sirène a également été diffusé à Londres en avril durant le festival London Porn Film Fest.

Notre court-métrage Sirène a également été diffusé à Paris en juin durant le Festival du Film de Fesses.

Et en ce moment j’expose une dizaine de photographies réalisées durant mon voyage en Laponie, dans le cadre de l’exposition « Green is the new black » aux Sales Gosses à Lyon. Des tirages sont en vente.