Chatons


Maintenant que les chatons de notre portée ont atteint les deux mois, ils sont tous partis dans de nouvelles familles, ainsi que la mère. J’ai donc pris quelques clichés avant leur départ. C’est un peu triste de ne plus les avoir mais c’est important qu’ils puissent s’épanouir dans une nouvelle famille, sans six autres chats autour.


Drago a été le premier à partir, aujourd’hui renommé Nutsie.


Puis Lucius (aujourd’hui Silex), suivi par sa mère, Ice.


Ensuite Amycus qui est parti chez un couple adorable. C’était notre petit préféré, un petit maigrichon qui fait des bruits de Bengale en mangeant et buvant.


Et enfin, le plus trublion de tous, Igor, parti hier. (On le voit tout apeuré parce qu’il a peur des appareils photo.)
:'(

Du chaton !

Il y a un peu plus de cinq semaines, nous avons recueillis chez nous une chatte blessée, Icecream. Il s’est vite révélé qu’elle était enceinte. Il y a quelques jours je l’ai donc accompagnée dans son accouchement et elle nous a donné cinq petits. Deux roux et trois gris à rayures. Malheureusement nous en avons perdu un (un gris) mais pour le moment les quatre autres sont en bonne santé. Ils partagent leur temps entre la tétée et le repos et chacun de leurs gestes sont vraiment craquants.
D’ailleurs si vous êtes dans l’Hérault et que vous cherchez à adopter un chat, on cherche à placer les quatre petits ainsi que la mère, lorsqu’ils seront sevrés (dans deux mois). N’hésitez donc pas à me contacter. Icecream s’est bien remise de ses blessures, elle est propre, très câline, calme et facile à vivre. Je sens que la séparation va être difficile, mais on a déjà nos deux gros mâles à la maison (ça y est, ils ont un an !).



Close-up sur l’ainé, douze heures après la naissance.






Les petits à 3 jours.

Sirius


Pour ceux qui ont un peu suivi ce blog dernièrement, j’avais raconté une histoire de chatons. Huit jours après le premier, j’ai retrouvé le noir et blanc, un petit mâle de trois mois. La dernière fois que je l’avais vu, c’était un beau chaton très vif, et là j’ai trouvé une boule de poils sans énergie, les paupières collées de mucus, le corps très sale, et sans grandes réactions. J’ai pu l’attraper sans qu’il se débatte, je l’ai nourris et emmené chez le vétérinaire. D’après ce dernier, il n’avait pas du manger depuis une semaine (sa mère a arrêté de l’allaiter et il n’a pas su se débrouiller seul), était un peu déshydraté et en hypothermie. Il tremblait beaucoup, était froid, les gencives blanches et réagissait très peu. Le vétérinaire ne lui donnait pas 24h. Je lui ai tout de même donné les soins nécessaires pour tenter un sauvetage. En quelques heures il est redevenu chaud et a mangé. En 24h il s’est mis à marcher et à s’alimenter en quantité suffisante. Depuis il fait sans cesse des petits progrès et donne des petits signes de rétablissement : curiosité, ronronnement, … Au bout de trois jours je suis allée faire le bilan avec le vétérinaire : pas de maladies et le chaton allait mieux.
Durant ce temps il a toujours fallu séparer ce chaton de Fenrir, à cause des risques de contagion. C’était épuisant à certains moments car ils demandent tous les deux beaucoup d’affection, donc ce n’était pas évident de gérer tout le monde à la fois. Mais aujourd’hui le petit Sirius (oui, je monte une équipe de Mangemorts félins) va mieux, il est toujours très maigre (la différence de taille/poids est saisissante entre lui et Fenrir alors qu’ils ont le même âge), mais d’ici un ou deux mois il aura retrouvé toute sa vitalité et je pourrai le donner.


Fenrir



Cette année, j’avais envie d’adopter un chat, un sphynx plus précisément, jusqu’à ce que je me rende compte de leur prix. Vue le nombre de chats abandonnés dans les rues, il est impensable pour moi d’en payer un, surtout à 1500€. Mon choix s’est rabattu sur les roux à poils mi-longs. J’ai cherché sur le boncoin.fr durant plusieurs semaines, je suis tombée sur des gens qui ne m’ont pas rendu la tache facile (la réservation qui n’est en fait pas vraiment une réservation) et j’ai finis par tomber sur cette boule de poils. Née à la mi-juillet dans une portée de cinq chatons, élevé avec sept autres chats, je suis allée le récupérer dans une maison pleine d’amour pour les félins. C’est un petit mâle aux yeux gris dont je ne connais pas encore très bien le caractère, mais on fait des progrès tous les jours. Il s’appelle Fenrir, comme Fenrir Grayback (le loup-garou mangemort d’Harry Potter) ou le loup de la mythologie nordique, fils de Loki.
(Et merci à Sad’ de m’avoir aidé à lui trouver un nom.)

Bird


Un nid est tombé dans le jardin. Nous l’avons remis en place et courru après les trois oisillons pour les y remettre. Les prendre pour les remettre, sentir un petit cœur qui bat très fort dans sa paume, cette vie au creux de la main et voir un petit bec dont l’intérieur est orange vif s’ouvrir prêt de votre visage dans l’attente de nourriture, ça m’a submergé. Tout ce qui est beau est fragile.
Si vous avez une idée de l’espèce, merci de laisser un commentaire.