Projet Lost Films #24

J’ai trouvé au marché aux Puces 24 pellicules oubliées de la Seconde Guerre Mondiale. Heureusement, le nom du photographe était avec : Maurice Jourtau, un médecin à Toulouse. Il était aussi soldat durant la Seconde Guerre Mondiale, maquisard et a gagné une médaille militaire après la guerre.
J’ai scanné les pellicules et commencé le projet Lost Films.

Chaque dimanche, je posterai dans le blog les photos d’une pellicule. Les photographies ont été prises entre 1936 et 1945. Il y a beaucoup de photos de la guerre et des photos des vacances de Jourtau avant celle-ci.
Vous pouvez lire l’introduction du projet avec mes recherches ici.
Pellicule #01Pellicule #02Pellicule #03Pellicule #04Pellicule #05Pellicule #06Pellicule #07Pellicule #08Pellicule #09Pellicule #10Pellicule #11Pellicule #12Pellicule #13Pellicule #14Pellicule #15Pellicule #16Pellicule #17Pellicule #18Pellicule #19Pellicule #20Pellicule #21Pellicule #22

Pellicule #23

Pellicule : Agfa Isopan FF 135mm
Tube : Agfa Isopan FF
Inscription : Marseille Paloumère Ski

Sur le tube, une étiquette collée indique « Établissement photo-hall Toulouse », laboratoire où Jourtau a du faire développer ce négatif. Paloumère inscription sur le tube fait, je pense, référence au Pic de Paloumère, dans les Pyrénées (Haute-Garonne).


Ces photos ont peut-être pû servir comme support pour montrer sa condition dentaire ? Est-ce qu’elle porte une robe ou une blouse d’hôpital ?


Du rugby !


« Le syndicat d’initiative vous invite à visiter l’Andorre, les beautés de ses vallées et vous serez émerveillés. » La suite semble correspondre au même message mais en castillan ou catalan.


Des mouettes !


Marseille, dont on reconnait la basilique Notre-Dame de la Garde. On pouvait y aller en funiculaire à l’époque.


(Source : http://www.destinationlemonde.com/)


(Source : Marseille.fr)


La basilique vue de plus prêt.


Toutes les prochains clichés sont des vues de Marseille, depuis la basilique. Cette lumière est incroyable.


On peut voir le pont transbordeur de Marseille franchir le Vieux-Port. Ce pont construit en 1905 par l’architecte Ferdinand Arnodin était assez haut pour permettre aux bateaux de passer en-dessous, tout en offrant la possibilité de traverser le Vieux-Port dans une nacelle. Il a été détruit en août 1944 par les allemands, ce qui permet de donner un élément de datation à cette pellicule.


(Source : visite.marseille.fr)


Le clocher de la basilique.


Du saut en hauteur.

Si vous avez d’autres informations sur ces photos à propos d’éléments que je n’aurai su analyser, que vous reconnaissez des lieux ou des personnes, n’hésitez pas à réagir dans les commentaires !
Et vous pouvez toujours retrouver le Tumblr du projet ici et vous abonner pour suivre les mises à jours hebdomadaires.
La suite dimanche prochain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *